Autres Services Offerts :

  • Après-Sinistre
  • Thermopompes
  • Fournaises
  • Prises/Éclairage Extérieur
  • Réparations
  • Remplacements
  • Rajouts
  • Branchement pompes de tous genres
  • Maison Usinées
  • Soudeuses
  • Compresseurs
  • Chauffe terrasses
  • Alimentation temporaire
  • Ventilateurs et Évacuateurs
  • Mise aux normes filage d’Aluminium
  • Branchement systèmes septiques

Rien n’est impossible pour nous!

Contactez-nous 450-820-7392

Bur. 450-432-1107

Appelez Nous!
Demander une estimation gratuite
X

Demander une estimation gratuite

Pour demander une estimation gratuite, communiquez avec le (450) 820-7392 ou remplissez le formulaire ci-dessous

Nous desservons avec fierté les Basses-Laurentides

E/C Entrepreneur Électricien propose un choix de lampadaires sur potence pour éclairage de rue, assemblés et livrés à vos services publics.

Service clé en main, professionnel et rapide !!!

-
null

Les conducteurs en aluminium n’ont jamais été proscrits par le Code. Des incidents sont survenus dans le passé, mais ces incidents ont souvent été causés par une installation incorrecte. L’utilisation de l’aluminium est donc permise, mais il faut bien comprendre qu’elle exige des précautions particulières.

1. L’aluminium est plus léger que le cuivre. Il s’oxyde plus facilement, fond à une température plus basse, est moins ductile et son oxyde est très résistif. Certains des irritants liés à l’utilisation des conducteurs en aluminium ont été résolus avec les alliages Nual d’Alcan et d’autres avec des exigences plus sévères dans les normes de fabrication, comme par exemple, l’appareillage identifié CO/ALR.

2. L’équipement résidentiel, notamment les prises de courant, les interrupteurs, les prises de courant de sécheuse et de cuisinière sont habituellement approuvées pour le cuivre seulement. Ainsi, on ne peut pas raccorder une prise Décora standard à un conducteur en aluminium, car elle n’est approuvée que pour le cuivre.

3. Un composé pour joints, en mesure de pénétrer la pellicule d’oxyde et d’empêcher qu’elle se reforme, doit être utilisé pour le raccordement aux bornes ou le joint de toutes les grosseurs de conducteurs toronnés en aluminium, sauf si le raccord ou le joint est approuvé pour utilisation sans composé et s’il est marqué en conséquence.

4. Si l’on effectue des réparations ou des remplacements dans une installation électrique existante munie de conducteurs en aluminium, il faut s’assurer d’utiliser l’appareillage (incluant les marrettes) approuvé pour le raccordement avec des conducteurs en aluminium (CO/ALR ou Cu/Al, selon le cas) et suivre toutes les exigences prévues au Code de l’électricité et les recommandations du fabricant afin d’effectuer des joints conformes.

Entre 1965 et 1974, un grand nombre de maisons ont été raccordées avec des conducteurs en aluminium à cause de la rareté du cuivre et de son prix élevé. À cette époque, on avait a constaté un certain nombre de défaillances causées par des connexions lâches dans les interrupteurs et les prises de courant, ces dernières causées par le coefficient de dilatation élevé de l’aluminium, le fluage à froid et l’oxydation en surface. Aussi, des défaillances avaient été constatées dans les plinthes chauffantes avec l’utilisation de marrettes standard. De plus, l’aluminium étant plus fragile que le cuivre, son installation doit être exécutée avec précautions.On avait aussi constaté de mauvaises installations : connexions mal serrées, conducteurs enroulés dans le mauvais sens autour des vis et appareillage approuvé pour le cuivre seulement.

Environ 10 % de tous les incendies sont d’origine électrique. Cependant, les informations démontrent que la majorité des feux d’origine électrique sont causés par des défaillances des appareils électriques et aux cordons prolongateurs, et que très peu prennent origine dans le câblage électrique (cuivre ou aluminium).

Néanmoins, si des symptômes apparaissent tels que le clignotement de lumières, l’échauffement de plaques de prises de courant ou le dégagement d’odeurs inhabituelles près de prises de courant, une vérification de l’installation électrique s’impose, que celle-ci soit en cuivre ou en aluminium.

L’ère de la Maison Intelligente
null

Créez une ambiance feutrée par une froide soirée d’hiver ; augmentez la température et tamisez-les encastrés du salon, le tout à partir de votre fauteuil préféré!  Programmez l’éclairage en fonction de l’ensoleillement. Commandez à distance le chauffage en fonction de vos allées et venues ainsi que de vos heures d’éveil.

Imaginez vos appareils et dispositifs communiquant entre eux et avec vous afin de maximiser votre confort et votre paix d’esprit.  Voici des outils permettant une meilleure gestion de la consommation énergétique, assurant économies et écologie. Gagnez temps et argent grâce à l’efficacité surprenante de ces systèmes conviviaux et accessibles à tous!

Qu’es ce qu’une « GFI » ???
null

« GFI » est un acronyme anglophone ; Ground Fault Interrupter , traduit en français par « DDFT » ou Disjoncteur Différentiel de Fuite à la Terre.  Une prise ou un dispositif (tel un sectionneur pour un Spa) que l’on dit « protégé GFI » mesure en continu l’intensité du courant dans les conducteurs qui l’alimentent et coupe le courant électrique s’il détecte une fuite, protégeant ainsi les personnes des blessures ou de l’électrocution.

 C’est en fait un dispositif électronique qui compare les intensités du courant de phase (Fil Noir ou Rouge) et du courant de neutre (Fil Blanc). Si le courant dans le conducteur de phase est différent de celui dans le conducteur neutre, c’est qu’il y a une perte de courant que l’on qualifie de « fuite à la terre ». On parle de fuite lorsque le courant électrique emprunte un chemin autre que son parcours sécuritaire habituel, comme lorsqu’il traverse une personne pour atteindre la terre. Ce courant de fuite survient lorsque des appareils électriques sont utilisés dans des conditions d’humidité importantes, ou encore lorsqu’ils présentent une défectuosité occasionnant un défaut électrique.

Un disjoncteur différentiel de classe « A », tel que prescrit par le Code Canadien de l’électricité,  activera la protection dès qu’un écart de 5 milliampères apparaît.  Il est important de garder à l’esprit qu’une prise DDFT protège contre les fuites à la terre, mais ne protège pas contre les surcharges et les courts-circuits. Ces fonctions relèvent plutôt du disjoncteur dans le panneau électrique.

 ATTENTION : Il est possible de recevoir un choc électrique, debout sur une surface non conductrice (comme un plancher en bois ou un jouet de piscine), lorsque qu’on touche à des fils dénudés, et ce, même si le circuit est protégé.

 

Protégez vos appareils avec un limiteur de surtension

Nous installons des limiteurs de surtension de haute qualité, adaptés à vos besoins particuliers, et à votre budget. Les limiteurs de surtension comprennent une indemnisation couvrant les appareils et électroménagers en cas de bris causé par une surtension pouvant atteindre $75 000!!!
null

Nous avons tous une barre de protection (cette fameuse « power bar ») derrière notre bureau d’ordinateur  ou notre système de cinéma maison, mais qu’en est-il de nos multiples autres appareils. Les appareils, électroménagers et dispositifs modernes ont tous des composantes électroniques intégrés. Ces composantes sont très sensibles aux variations de tension réseau.  La plupart de ces appareils restent branchés en permanence, les rendant particulièrement vulnérables. 

Les surtensions brutales susceptibles d’endommager de façon significative vos appareils sont rares mais coûteuses lorsqu’elles surviennent.  Les petites pointes de tension, elles,  sont très communes et surviennent même plusieurs fois par jour, réduisant ainsi la durée de vie de vos appareils.

L’installation d’un limiteur de surtension vient corriger ce problème en redirigeant les pics de tension vers la terre, protégeant ainsi l’intégralité de vos appareils et dispositifs électriques.  De plus, la puissance accrue (80-120kVa) de ces dispositifs par rapport à une barre de protection individuelle (1-5kVa) leur permet d’absorber des pics de tension beaucoup plus élevés, comme ceux produit par la remise en tension après une panne de courant ou d’un coup de foudre indirect.